Changements de direction

rocdacier

Admin
Admin
Membre échange
Weld Club

5.3.2 CHANGEMENTS DE DIRECTION

La dilatation ( ou la contraction ) peut être reprise par des changements de direction, en raison de la flexibilité des matières plastiques. La longueur du bras libre ( H ) peut être calculée au moyen de la formule empirique de MENUES & KOBERG.

H = k
= mm

k = constante, fonction de la matière plastqiue

PE k = 26 PP-h k = 28
PP-r k = 27 PVDF k = 22
PVC k = 33 PVC-c k = 34
ABS k = 27,7

ΔL = dilatation ou contraction en mm

Remarque : Si l'on parvient à monter la tuyauterie avec une précontrainte de 50%, on ne prendra en considération que ΔL/2, mais c'est parfois difficilement réalisable dans le cas des plastiques et il faut que le service soit continu c'est-à-dire sans cycles de chauffe et refroidissement.


Distance entre appuis pour les tubes horizontaux

Reprenons la Fig 3-213 et la formule de la flèche ( déformée ) des poutres sur deux appuis soumises à une CUR. Soit le rapport 5/384 = 0,013 = C.

La longueur entre appuis ( L ) sera donnée par la formule : L =
= cm

Le tableau Fig 3-218 donne quelques valeurs de C d'après la configuration de pose de la tuyauterie.

Note : La distance entre supports, pour les conduites verticales pourra être supérieure de 30% environ, par rapport aux valeurs calculées ci-avant.

Dans le calcul d’un bras libre, deux cas peuvent se présenter:

1. Le bras libre ne doit reprendre que la dilatation de L1 ( FIG 3-216 ). Cela implique que ( C ) est une extrémité libre et que A est soit un guide ou à la limite un point fixe. Le Dl peut se présenter suivant B B1 ( dilatation ) ou suivant B B2 ( contraction ).

La distance H2 = H/4 ( en général ) avec H calculée suivant la formule empirique de MENUES & KOBERG.

Il faut toutefois vérifier que la distance A B D soit compatible avec la distance entre supports calculées au moyen de la formule précédente ( Lh ) qui sera affectée d’un coefficient:

0,85 pour les tuyauteries assemblées bout à bout

0,9 ‘’ ‘’ ‘’ ‘’ par manchon ( collés ou soudés )

2. La dilatation des 2 branches est dirigée vers le même changement de direction ( point B FIG 3-217 )

Il faut toujours que H1 + H2 reste compatible avec la distance calculée entre supports ( L ) .

Si cela n’était pas le cas, il ya lieu de prévoir des supports intermédiaires conçus afin de ne pas provoquer d’usure ni trop de frottement ( patin libre avec plaque en PTFE par exemple ). En outre, si l’une des branches est verticale, on pourra augmenter sa distance de supportage de 30% soit:

L’ ³ ( H2 + ( H1 x 1,3 )) 0,9

H2 = bras horizontal

H1 = ‘’ vertical.


3. Construction en cas de dérivation : Il y a lieu de créer un guide ou un point fixe au droit de la dérivation. Si cela ne s'avère pas possible, il y a lieu de calculer un bras libre pour la dérivation. Or, une dérivation donne généralement lieu à une diminution de diamètre, ce qui ne doit pas poser problème au niveau du supportage.


4. La fixation des robinets sera réalisée comme indiqué aux Fig 3-225 et 3-226.
 
Dernière édition:

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.

A voir

Haut