Compression diamètrale

rocdacier

Admin
Admin
Membre échange
Weld Club
CRCI Creusot

4.8 COMPRESSION DIAMETRALE


Un bout d’arbre ( tourillon ) ou une articulation posant dans un coussinet ou dans une douille exerce une pression sur ce support. Cette pression varie en passant d’un maximum à un minimum comme le montre la Fig. 4-17. Toutefois, en pratique, et pour simplifier les calculs, on suppose que la pression est uniformément répartie.

1417

On peut donc écrire :
1411


Le produit l . d étant la surface diamétrale ( Fig. 4-18).
l = longueur du bout d’arbre en contact ( mm )
d = diamètre du bout d’arbre ( mm )

Valeurs généralement adoptées pour pa ( daN/mm² ):
  • Acier au creuset sur bronze ou métal blanc pa
    1412
    0,9
  • Acier ‘’ non trempé sur ‘’ ‘’
    1413
    0,55
  • Acier forgé sur bronze
    1414
    0,35
  • Fonte sur bronze
    1415
    0,3
  • Acier forgé sur fonte
    1416
    0,25
Remarques :

1) Dans le cas des tourillons tournant à faible vitesse, on peut doubler voir même tripler ces valeurs surtout si la pression est intermittente.

2) Dans le cas d’un axe fixe ( traverse ) posé sur deux flasques ( Fig. 4-19), on peut admettre des valeurs de pa = 6 à 9 daN/mm² maximum. Notons qu’un tourillon se vérifie à la résistance ( flexion ) et à l’échauffement.

3) La pression diamétrale dans les assemblages boulonnés sera étudiée au paragraphe 5.6.3.3.

Exercice numérique:
Un axe en acier placé entre deux flasques ( Fig. 4-19) reçoit une charge de 9600 daN. Son diamètre est de 80 mm. Vérifier la largeur de la portée afin que pa < pa adm.

Solution:
Charge sur chaque flasque = P/2 = 9600 / 2 = 4800 daN
Eps des flasques = 10 mm
Contrainte de compression diamétrale :
1418


 
Dernière édition:

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.

Derniers cours

  • A voir

    Haut