Essai de compression des pièces courtes

rocdacier

Admin
Admin
Membre échange
Weld Club
CRCI Creusot


4.3 ESSAIS DE COMPRESSION DES PIECES COURTES



Des essais réalisés sur des solides réels aussi voisin que possible de l’homogénéité et de l’isotropie et satisfaisant aux autres conditions de dimensions, donnent des diagrammes analogues à ceux de la traction . On retrouve une phase de déformation élastique ( Fig. 4-6), une autre de déformation permanente suivie de la rupture. Le palier de plasticité est quasi inexistant et la striction n’existe plus. Selon la nature des matériaux, on peut avoir divers types de rupture ( limite de résistance à la compression )
1348

a) Par dilatation ( Fig. 4-7a ) : Pour les matériaux ductiles ( acier, cuivre, bronze, … ). Des fissures apparaissent sur la surface latérale.
b) Par glissement (Fig. 4-7b ) : Pour les matériaux fragiles suivant des surfaces de séparation oblique ( fonte, béton, pierres, briques, … . )
c) Par plissement 5 Fig 4-7c ) : Pour les matériaux fibreux ( hétérogènes ) comme le bois. Le gonflement latéral dû à la compression, provoque un écartement des fibres. Celles-ci
se rompent successivement et comme leurs caractéristiques mécaniques ne sont absolument pas identiques, la rupture a une forme de ligne brisée souvent, oblique..

1349

 
Dernière édition:

Membres en ligne

Derniers cours

  • A voir

    Haut