La représentation orthogonale des tuyauteries

rocdacier

Admin
Admin
Membre échange
Weld Club

CHAPITRE 3:LE DESSIN TECHNIQUE DES TUYAUTERIES
3.1 INTRODUCTION

En tuyauterie industrielle, afin de définir les lignes et installations, plusieurs modes de représentation sont utilisés, telles que la représentation ( ou projection ) orthogonale et la représentation isométrique, cette dernière étant très utilisée depuis de nombreuses années. Toutefois, la pratique montre qu'il est souvent nécessaire d'utiliser les deux, en réalisant des vues en plan par niveau de tuyauteries, complétées par des sections partielles si besoin est, puis on réalise les isométriques par ligne.

D'autres part, diverses conventions de représentation sont utilisées afin de symboliser les différents éléments constituant les lignes de tuyauterie tels que tubes, raccordements, robinetterie, régulation, supports, etc…..

Remarque : Ce que nous venons d'écrire est aussi bien valable pour les dessins conventionnels ( sur table à dessins ) que pour les plans réaliser sur ordinateur via des logiciels spécialisés + modules ( Microstation Bentley, Autocad, …. ). Je voudrais, ici, insister qu'avant de pouvoir réaliser des plans sur ordinateur, il est nécessaire que le futur dessinateur puisse être formé sur table conventionnelle permettant une meilleure préparation à la disposition des vues et des cotations, face à une page blanche et avoir une vue spatiale du projet. Par la suite, ayant compris tous les rouages du dessin en tuyauteries, il pourra s'exprimer sur l'écran d'un ordinateur avec les nouvelles versions isométriques ou 3D. En outre, il ne faut jamais oublier que les petites structures auront bien du mal à amortir le coût d'investissement de l'ensemble informatique ( matériel + logiciels avec les nombreux "releases" ) surtout s'il y a très peu de lignes ( petites installations ) ou à partir d'une installation existante non numérisée au départ, ou encore une modification de ligne à réaliser sur place, la réalisation manuelle sera, dans ces cas, nettement moins chère. Si vous devez conserver les plans sous forme numérique, il suffit d'utiliser un scanner, attention pour les " isos" réalisés sur une page avec trame bleu et surtout sépia, le scanner doit être en version couleur ou il faut réaliser l'iso sur un calque avec une trame iso en-dessous.

3.2 LA REPRESENTATION ORTHOGONALE

On utilise deux manières pour représenter les lignes, à savoir la représentation filaire et la représentation bifilaire. Actuellement, on réalise assez souvent un mariage des deux, afin de ne pas encombrer inutilement les plans. Pour ce faire, on réalise une représentation générale filaire et de poste en poste, surtout là où il peut y avoir des problèmes ( dilatation, proximité de structures, machines ou autres ), on trace la tuyauterie en bifilaire avec calorifuge, à l'échelle sur une longueur de +/- 30 mm.

1. La représentation filaire : La ligne de tuyauterie est représentée par un trait appelé ' Fil " pour les tuyauteries ayant un dn ≤ 150 mm ( Fig 4-33 ).

2. La représentation bifilaire : La ligne de tuyauterie est représentée, en utilisant les règles standards du dessin technique, pour les tuyauteries ayant un dn > 150 mm ( Fig 4-34 ).

Les tuyauteries peuvent être représentées classiquement, en projection orthogonale comme en dessin industriel classique en utilisant la vue en élévation ( vue de face ) , la vue en plan ( vue de dessus ) ou la vue de profil ( vue de gauche ) Fig 4-52 et parfois une vue de droite et des sections transversales. Mais également en perspective isométrique, comme nous le verrons dans un prochain paragraphe.
 
Dernière édition:

Membres en ligne

A voir

Haut