Mise en oeuvre des tuyauteries plastiques

rocdacier

Admin
Admin
Membre échange
Weld Club

CHAPITRE 3 : TECHNIQUES SPECIALES
3.1 MISE EN OEUVRE DES TUYAUTERIES EN PLASTIQUES
Nous savons, d’après le paragraphe 6.2 de la première partie, qu’il existe un grand nombre de matières plastiques ayant toutes des caractéristiques différentes, tant au point de vue chimique que mécanique. Nous ne parlerons ici que de la mise en oeuvre des tuyauteries rigides en PVC ( chlorure de polyvinyle ); PE ( polyéthylène ); PP ( polypropylène) qui demandent beaucoup de soins vu que la bonne tenue des tuyauteries en dépend.


3.1.1 PVC ( chlorure de polyvinyle )

Les tubes en PVC rigides se façonnent facilement. Ils peuvent se cintrer à chaud, se souder et se coller, se couper à la scie à métaux et s’usiner au tour. Pour cintrer un tube, il faut le chauffer à l’air chaud, il est essentiel de bien, respecter un chauffage à cœur, à une température comprise entre 130 et 145°C. Il faut toujours de grands rayons de cintrage généralement compris entre 10 et 20 fois le diamètre du tube.

Il est possible de souder le PVC, mais cela est à éviter si la tuyauterie est soumise à pression. Pour souder bout à bout ou pour une soudure d’angle, il est nécessaire de dégraisser les surfaces à souder puis on chauffe les matières de base et d’apport avec une torche à air chaud qui se ramollissent et se soudent. Pour les soudures bout à bout, les extrémités sont chanfreinées.

Les assemblages fixes se font le plus souvent par collage. Il faut choisir la colle en fonction du ( dn ) du tuyau ainsi que de la température ambiante.

Pour coller deux pièces, il faut:

- Enlever le poli des parties à coller au moyen de papier de verre à gros grains
- Nettoyer ces parties avec un décapant approprié
- Encoller au moyen d’un pinceau, l’intérieur de la ‘’ tulipe ‘’ et l’extérieur de la partie mâle
- Emboîter la partie mâle jusqu’au fond de la tulipe
- Laisser sécher durant 24h avant de mettre sous pression. Les assemblages démontables seront réalisés par brides mobiles, un collet sera collé en bout de tube ou encore par embouts filetés ou taraudés voir par raccords UNION.

On utilise parfois des raccords coulissants avec O-rings, pour cela il faut :

- Biseauter l’extrémité du tube
- Vérifier la propreté de l’extrémité du tube et du raccord, principalement derrière le joint en caoutchouc.
- Enduire de vaseline l’extrémité du tube ainsi que le joint en caoutchouc
- Faire glisser le raccord sur l’extrémité du tube jusqu’à la butée.


3.1.2 P.E ( polyéthylène )

Les tubes en PE rigide se façonnent moins facilement que le PVC, ils peuvent se cintrer à chaud, se souder, se couper à la scie à métaux et s’usiner au tour. Le cintrage d’un tube en PE est identique à celui en PVC sauf pour la température qui sera de +/- 100°C.

Les tubes et accessoires en PE sont reliés entre eux par soudure suivant la méthode de ‘’ Polyfusion ‘’ donnant d’excellentes liaisons, qui repose sur la fusion homogène du tube et du raccord obtenue au moyen d’un manchon à souder. A l’aide de cet outil, les parois intérieures de raccord ainsi que les parois extérieures du tube sont chauffées à une température telle que le PE se met à fondre. A ce moment, raccord et tube sont retirés du manchon à souder et glissés l’un dans l’autre. Après refroidissement, tube et raccord forment un tout sans aucune addition de matière étrangère.

Le manchon à souder peut être chauffé par un chalumeau au propane, à flamme douce ou électriquement avec ou sans thermostat de réglage. Les appareils électriques permettent de réaliser un gain de temps considérable, vu qu’il n’y a pas de temps mort pour le chauffage de l’outil. La température correcte de l’outil est située entre 190 et 210°C. Les faces ( internes et externes ) doivent être soigneusement nettoyées au chlorure de méthylène. Les assemblages démontables seront réalisés de manières identiques au PVC.


3.1.3 P.P ( polypropylène )

Les tubes en PP rigides se travaillent de la même façon que les tubes en PE. On utilisera la méthode de soudure par miroir pour la soudure bout à bout, qui repose sur la fusion homogène des 2 extrémités à souder, obtenue au moyen d'une plaque métallique polie et chauffée à une température telle que le PP se met à fondre ( 190 à 240°C ). A ce moment, le miroir est relié et les deux extrémités à souder sont pressées l'une contre l'autre. Au droit de la soudure, on assiste à la formation d'un bourrelet intérieur et extérieur. Après refroidissement, les deux tubes forment un tout sans aucune addition de matière étrangère.

Le '' Miroir '' est généralement chauffé électriquement et il est installé sur un dispositif à glissières horizontal ou vertical. Les 2 extrémités à souder ensembles sont placées de part et d'autre du miroir et il est nécessaire de veiller à ce que les axes coïncident.

3.1.4 CONTROLES NON DESTRUCTIFS ( CNDM )

En plus du contrôle visuel des soudures, il est possible de réaliser des contrôles radiographiques par RX et par US des soudures PVC, PE et PP.

a) Radiographies: Les conditions optimales pour la réalisation de radiographies par RX ne sont pas évidentes à trouver. Il faut utiliser un appareillage conçu spécialement pour l’examen de matériaux peu absorbants. Le tube RX doit permettre la mise en oeuvre de rayons très mous. Les prises de vues seront exécutées sur des films lents à grains fins qui seront développés dans des conditions normales.

b) Ultrasons: Les contrôles US seront effectués au moyen du même appareillage que celui utilisé pour les tuyauteries métalliques. Il y a un amortissement rapide des signaux dans le produit sondé, ce qui impose tout naturellement, certaines précautions à prendre en cours d’examen.

 
Dernière édition:

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.

A voir

Haut