Cours sur l’essai de pliage selon EN 910

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

1) Principe de l’essai de pliage :

L’essai de pliage consiste à soumettre une éprouvette rectiligne de section pleine, polygonale à une déformation plastique par pliage. L’éprouvette est pliée jusqu’à l’obtention d’un angle spécifique.
L’essai de pliage est régit par la norme NF EN 910 :1996


Machine essai de pliage
Machine essai de pliage

2) Différents essais de pliage

2-1) Essai de pliage transversal endroit :
Le poinçon sera en contact avec la racine du cordon, et l’allongement maxi sera sur la finition du cordon.


Essai de pliage endroit
Essai de pliage endroit

2-2) Essai de pliage transversal envers :
Le poinçon sera en contact avec la finition du cordon, et l’allongement maxi sera sur la racine du cordon.


Essai de pliage envers
Essai de pliage envers

2-3) Essai de pliage transversal de coté:
On teste la section de la soudure à l’allongement.


Essai de pliage de coté
Essai de pliage de coté

2-4) Essai de pliage longitudinal :
Dans le cas du pliage longitudinal, l’éprouvette est prélevée parallèlement au cordon de soudure.

3) Précautions pour la préparation des éprouvettes

  • découpe mécanique ou thermique autorisée
  • modifications des propriétés interdite (effet de trempe par découpe thermique, allongement important pour du cisaillage, par exemple)
  • cisaillage interdit pour les épaisseurs supérieures à 6 mm
  • bords de l’éprouvette arondis (r =0,2x épaisseur, avec un maxi de 3 mm)
  • état de surface sans entailles ou rayures
  • sauf cas exceptionnels, surépaisseurs de soudure éliminées

4) Dimensions normalisées selon EN 910

4-1) Longueurs :

La longueur Lt des éprouvettes doit être Lt ? l + 2R
Avec :

  • Lt : longueur totale de l’éprouvette
  • l : distance entre les rouleaux
  • R : rayon des rouleaux
4-2) Largeurs :

a) Essais de pliage transversal endroit ou envers :
1) Pour les tôles en acier, la largeur b de l’éprouvette ne doit pas être inférieure à 1,5 fois a, avec un minimum de 20 mm (avec a épaisseur de l’éprouvette)

2) Pour les tubes, la largeur b de l’éprouvette doit être au moins égale à :
— pour les tubes de diamètre ? 50 mm : t + 0,1 D (avec un minimum de 8 mm) ;
— pour les tubes de diamètre > 50 mm ; t + 0,05 D (avec un minimum de 8 mm et un maximum de
40 mm).
NOTE : Pour un diamètre extérieur D supérieur à 25 fois l’épaisseur du tube, l’éprouvette peut être prélevée selon les modalités prévues pour les tôles planes.

b) Essais de pliage transversal de côté :
La largeur b de l’éprouvette doit être, en général, égale à l’épaisseur de paroi du matériau de base à proximité de l’assemblage soudé.

c) Essais de pliage longitudinal :
La largeur b de l’éprouvette doit être :
b = Ls + 2 b1 (voir tableau 2 de la norme EN 910 ci-après)


Tableau EN 910
Tableau EN 910

Schémas et conventions courantes :

Éprouvette de pliage transversal de côté sur une soudure bout à bout (SBB)


Éprouvette pliage transversal
Éprouvette pliage transversal

Éprouvette de pliage longitudinal sur une soudure bout à bout (SBB)


Éprouvette pliage longitudinal
Éprouvette pliage longitudinal

4-3) Ecarts entre les appuis pour l’essai :
Cas du pliage transversal et longitudinal :


Ecart entre appuis

La norme impose un écart entre l’extérieur des rouleaux (pas entre axes !!) compris entre 2 et 3 fois l’épaisseur pour le pliage endroit ou envers transversal

Cas du pliage de coté :


Ecart entre appuis
Ecart entre appuis


Ecart entre appuis
Ecart entre appuis

La norme impose un écart entre l’extérieur des rouleaux (pas entre axes !!) compris entre 2 et 3 fois l’épaisseur pour le pliage endroit ou envers transversal et le diamètre du poinçon doit ètre supérieur ou égal à (1,3 x Ls) -a

5) Résultats de l’essai

Après l’essai les surfaces en compression et celles en extension sont examinées. Sauf spécification contraire, les défauts de moins de 3 mm de long sur les arêtes des éprouvettes ne doivent pas être considérés comme des causes d’échec de l’essai.

Des études d’allongement peuvent être effectuées.

Nota : Le diamètre des rouleaux (appuis) doit être d’au moins 20 mm

Éprouvette de pliage longitudinal sur une soudure bout à bout (RBB et FBB)

6) Rappel des symboles choisis :

  • A : Épaisseur de l’éprouvette
  • B : Largeur de l’éprouvette
  • b1 : Largeur hors de soudure
  • c : Épaisseur du revêtement
  • D : Diamètre extérieur du tube
  • D : Diamètre du poinçon
  • L : Distance entre les rouleaux
  • Lf : Distance initiale entre le point de contact du rouleau et l’axe de la soudure
  • Lo : Longueur initiale entre les repères
  • Ls : Largeur maximale de la soudure après usinage
  • Lt : Longueur totale de l’éprouvette
  • R : Rayon des rouleaux
  • R : Rayon d’arrondi des arêtes de l’éprouvette
  • T : Épaisseur de l’assemblage soudé ou du matériau support sous le placage
  • ?: Angle de pliage
  • FBB : Éprouvette de pliage endroit sur soudure bout à bout
  • RBB : Éprouvette de pliage envers sur soudure bout à bout
  • SBB : Éprouvette de pliage transversal de côté sur soudure bout à bout
  • FBC : Éprouvette de pliage endroit sur revêtement, sans soudure bout à bout
  • SBC : Éprouvette de pliage de côté sur revêtement, sans soudure bout à bout
  • FBCB : Éprouvette de pliage endroit sur revêtement, avec soudure bout à bout
  • SBCB : Éprouvette de pliage de côté sur revêtement, avec soudure bout à bout
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •