Les classes optiques pour cagoules de soudage

  • 19
  •  
  •  
    19
    Partages

La norme EN 379+A1 de 2009

La Norme européenne spécifie les exigences relatives aux filtres de soudage automatique qui commutent leur facteur de transmission dans le visible à une valeur prédéterminée plus faible lorsqu’un arc de soudage est amorcé (on appelle ces filtres des filtres de soudage à numéro d’échelon commutable). La présente norme précise également les exigences relatives aux filtres de soudage automatique qui commutent leur facteur de transmission dans le visible à une valeur plus faible, lorsque cette dernière est réglée automatiquement en fonction de l’éclairement lumineux généré par l’arc de soudage (on appelle ces filtres des filtres de soudage à réglage automatique du numéro d’échelon).

Pourquoi souvent les cagoules affichent 5-13(par exemple)

Pour être conformes à la norme, un essai de coupure, passage de la teinte la plus foncée à la plus claire ne doit pas excéder 9 échelons. Donc lorsque vous soudez avec un filtre 13, les fabricants, conformément à la norme s’assurent que le retour à la teinte claire soit de 13-5=9.

Les temps de commutation

Le temps de commutation maximal dépend du numéro de teinte foncée utilisé et de la teinte de retour à l’état clair visé. Ils sont indiqués dans la norme avec le tableau n°4.  Par exemple pour une cagoule réglée sur une teinte foncée de 13, si sa teinte claire est de 5, le filtre électronique devra lors de la création de l’arc passer de 5 à 13 en moins de 7ms

Temps de commutation des cagoules de soudure

La classe optique

La classe optique est un des paramètres qui permet de classifier les cagoules à partir de leur faculté a restituer une image avec une bonne rectitude (fidélité de l’image réelle).

On teste ici la qualité du filtre à ne pas déformer les images.Les échelons ne peuvent dépasser 3 numéros d’échelons pour être conformes à la norme. On peut trouver des cagoules avec une classe optique avec un échelon  1, 2 ou 3. (l’indice 1 étant le meilleur)

La diffusion de la lumière

La diffusion de la lumière est mesurée selon une méthode établie et décrite dans la norme EN 167. Le facteur de luminance correspond à la restitution de la luminosité du filtre à l’état clair comme à l’état foncé.

On peut trouver des cagoules avec une diffusion de la lumière avec un échelon  1, 2 ou 3. (l’indice 1 étant toujours le meilleur)

Les variations du facteur de transmission dans le visible

Les variations du facteur de transmission définissent des qualité de transmissions des optiques. Plus le chiffre est faible,  est meilleure sera l’homogénéité de transmission du filtre de soudage. L’image restituée par le filtre sera plus conforme à une vision sans filtre si le chiffre de cette classe est faible.

On peut trouver des cagoules avec un indice  1, 2 ou 3. (l’indice 1 étant toujours le meilleur) 

La dépendance angulaire du facteur de transmission dans le visible

La dépendance angulaire du facteur de transmission est un dernier indice optique qui permet de catégoriser les cagoules.

La dépendance angulaire  est la filtration de la lumière indirecte. Il s’agit d’une protection contre les éblouissements passifs qui peuvent intervenir par des sources lumineuses différentes de celle de votre poste à souder. Les échelons ne peuvent dépasser 3 numéros d’échelons pour être conformes à la norme. On peut trouver des cagoules avec une dépendance angulaire avec un échelon  1, 2 ou 3. (l’indice 1 étant toujours le meilleur)

Zone de vision et groupes d'échelons

La zône de vision ne doit pas être inférieure à 90mmx35mm

Souvent sur les cagoules, on peut régler sa cagoule manuellement. 

Par exemple teinte inactive (la plus claire) 4 par exemple, puis sur 8, puis en suite, 9 à 13.

La norme impose de ne pas grouper plus de 5 échelons, donc, les cagoules auront souvent 8 à 12 ou 9 à 13. D’autre part la norme impose que chaque fabricant ne propose pas plus de 7 échelons s’il y’a un contrôle manuel. Par exemple SpeedGlass propose 5, 8, et 9 à 13. La teinte claire ne faisant pas partie de cette éxigence.

Marquage et désignation normalisée

Le marquage doit être réalisé comme tel: Le numéro d’échelon à l’état clair et le numéro d’échelon à l’état foncé le plus clair, , un trait oblique (si la cagoule est gérée automatiquement) ou un trait d’union (si elle est contrôlée manuellement), puis le numéro d’échelon de la teinte foncée la plus foncée. Ensuite le fabricant, puis la classe optique telle que spécifiée en 7.1.2.1.2 de l’EN 166,  la classe de diffusion de la lumière, la classe de variation du facteur de transmission dans le visible et la classe de dépendance angulaire, séparées par des traits obliques, par exemple 1/3/2/2. Pour terminer, /379 pour préciser la norme utilisée.

NOTE : Exemples de marquage :

a. dispositif simple avec un état clair et un état foncé : 5/11 ;

b. dispositif avec un état clair (4) et un contrôle manuel de l’état foncé dans un domaine (9-13) : 4/9-13 ;

c. dispositif avec un état clair (4) et un contrôle manuel de l’état foncé dans deux domaines (5-7) & (10-13) : 4/5-7/10-13.

Exemples de marquages

1) Filtre avec commutateur manuel

Marquage cagoule automatique

2) Filtre automatique

Marquage cagoule automatique
  • 19
  •