Macrographie de soudure

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En rangeant un placard, je suis tombé sur un carton avec des pièces rouillées. Avant de jeter, j’ai observé que les pièces semblaient être des macrographies, rouillées.

J’ai donné un petit coup de nettoyage avant de leur redonner une jeunesse.

1) Intro

Je vais essayer de m’inspirer du « style » MichelIWS pour cet article, c’est à dire, ne pas prendre un ton trop formel, et plus cool…

Je vais essayer de vous décrire les étapes pour réaliser une macrographie avec un mélange de NITAL (Alcool dénaturé + Acide nitrique)

Donc, comme je l’ai expliqué avant, j’ai redonné un petit coup de jeune à des pièces retrouvées dans un placard.

Les pièces totalement oxydées à l’origine ont donc été brossées, repolies, ré-attaquées et vernies.


Macro d’une soudure
Macro d’une soudure

2) Préparation et polissage

La première étape a été de brosser, et de polir la surface à révéler.

On a fait plusieurs passages, avec des disques abrasifs de 60, 180 et 800 mm.

On a vite abandonné l’idée de faire disparaître les défauts dus à la corrosion (on le regrette après coup !!)

3) Préparation du NITAL

On a préparé un mélange de NITAL pour notre attaque. Le NITAL que l’on a préparé est un mélange de 92% d’alcool dénaturé et de 8% d’acide nitrique.

Il est important de mettre dans un récipient d’abord l’alcool et ensuite, l’acide nitrique. Si vous ne respectez pas cet ordre, vous risquez de rendre instable le mélange chimique et une réaction risque de se produire. Par exemple, pour avoir essayé, il peut y avoir un échauffement du produit. Votre récipient est donc très chaud, puis, une ébullition se produit à plus ou moins grande ampleur selon le pourcentage d’acide nitrique dans l’alcool.

On m’a raconté que dans des cas extrêmes, le mélange peut s’enflammer. Il convient donc d’être particulièrement vigilant.

Puisque l’on parle sécurité, il est primordial de porter une blouse, des lunettes et surtout des gants avec un indice permettant de se protéger des acides.

4) Attaque de la soudure

Avec notre produit, versé dans un récipient plus bas, et à l’aide d’une pince de laboratoire, nous avons trempé la surface de la pièce dans le produit pendant 45 secondes ( après plusieurs essais (à 10s, à 30s, puis enfin 45s))

Une fois les 45s atteintes, nous avons rapidement passé sous l’eau la pièce révélée, afin de stopper la réaction chimique du NITAL et de l’acier.

Une fois rincée abondamment, on passera la pièce sous une soufflette d’air comprimé pour la sécher totalement. Il ne faut pas hésiter à la laisser sécher longuement.

Puis ensuite, à l’aide d’une bombe, on applique une fine couche de vernis transparent.

5) Lecture de la macrographie

Cette macrographie est suffisament contrastée pour laisser apparaitre les empilements des passes, et surtout la ZAT qui est très visible:


Macrographie d’une soudure
Macrographie d’une soudure

  •  
  •  
  •  
  •  
  •