Soudage des aciers plaqués

Suite du chapitre 4 de l’ouvrage de Jean MATON qui traite du soudage manuel à l’arc avec électrode enrobée

Vous pouvez aussi consulter le cours précédent qui traite des calcul des coûts de revient des soudures à l’arc ou le sommaire .

Dans cette nouvelle partie nous allons décrire le soudage des aciers plaqués:

Sommaire du cours sur le soudage des ACIERS PLAQUES
  • 1. Introduction
  • 2. Opération de soudage
  • 3. Séquence de soudage
  • 4. Assemblages types

1. Introduction

Les tôles plaquées par laminage, sont constituées par juxtaposition d’acier de natures différentes, dont l’une des faces doit résister à l’attaque de milieux bien définis, surtout corrosifs dans la majorité des cas. Les tôles sont fabriquées par le procédé  » SANDWICH  » ( acier plaqué par laminage ), il est possible d’obtenir de grandes longueurs pouvant être mises en forme sans autre particularité, si ce n’est qu’il fait veiller à ne pas détériorer la surface de plaquage, afin de lui conserver ses caractéristiques propres. En général, l’épaisseur de placage varie entre 10 et 20% de l’épaisseur du métal support et dans une fourchette d’épaisseur allant de 6 à 50 mm. Les industries chimiques, pétrolières et nucléaires ont directement appréciés les avantages de ce type de laminage et ont ainsi fait réaliser un grand nombres d’appareils soumis à pression avec ce procédé de moindre coût. Ces appareils conçus avec cette technique sont soumis à l’application des normes européennes ( ex. EN 13445, EN 13480, .. )

2. Opération de soudage

Cette opération de soudage des aciers plaqués se réalise à l’arc électrique avec électrodes enrobées. Elle a été mise au point compte tenu du problème délicat, résidant dans le fait que l’on forme facilement une zone intermédiaire de composition moyenne par dilution de l’acier allié avec le non allié, ce dernier étant de la classe de qualité ASTM A106 ou similaire par exemple. Des points types ont été définis et appliqués de même que des séquences de soudages bien déterminées.

3. Séquence de soudage

  • Eviter de fondre la partie  » Acier allié  » en opérant du côté du métal support en  » Acier non allié « .
  • Souder au maximum du côté du support en premier lieu.
  • Le premier dépôt côté  » Acier allié  » doit être réalisé avec une électrode plus riche que le métal de base pour compenser la dilution ( ex. 25/20 Cr-Ni pour un inox Aisi 304 => 18-8 ) Fig 4-63.


Soudage des aciers plaqués n°1
Soudage des aciers plaqués n°1

  • Déposer au moins 3 du côté acier allié.
  • Pour les 2 passes ( couches ) terminales, utiliser des électrodes de même nature que le métal de base.

4. Assemblages types

  • a) Bride en acier inox sur tubulure en acier plaqué.
  • b) Bride et tubulure en acier plaqué
  • c) Bride en ac-dx sur tubulure en acier plaqué, une partie de la face de la bride a été doublée.
  • d) Bride en ac-dx sur tubulure en acier plaqué. La bride a été doublée intérieurement.


Soudage des aciers plaqués n°2
Soudage des aciers plaqués n°2

Vous pouvez aussi consulter le cours précédent qui traite des calcul des coûts de revient des soudures à l’arc , le suivant sur le soudage TIG ou le sommaire .