Défauts de soudage en arc électrique électrode enrobée

  •  
  •  
  •  

Suite du chapitre 4 de l’ouvrage de Jean MATON qui traite du soudage manuel à l’arc avec électrode enrobée

Vous pouvez aussi consulter le cours précédent qui traite des séquences de soudage ou le sommaire . Dans cette nouvelle partie nous allons décrire les défauts rencontrés lors du soudage à l’arc éléctrique à l’électrode enrobée.

4.10 DEFAUTS – CAUSES – REMEDES Sommaire du cours sur les défauts, causes et remèdes en soudage (a l’arc électrique et spécifiquement pour l’électrode enrobée)
  • 1) Amorçage difficile et coupures d’arc
  • 2) Fusion crépitant avec projections
  • 3) Laitier gênant
  • 4) Echauffement excessif
  • 5) Fusion en sifflet
  • 6) Soufflage magnétique
  • 7) Collage
  • 8) Inclusion
  • 9) Manque de pénétration
  • 10) Morsures
  • 11) Fissures
  • 12) Aspect irrégulier du cordon
  • 13) Porosités
  • 14) Aspect des cordons

1) Amorçage difficile et coupures d’arc

  • Humidité de l’enrobage ==> Conserver les électrodes sèches
  • Tension à vide trop faible ==> Utiliser des postes appropriés
  • Chute de tension en ligne ==> Vérifier les tensions primaires et secondaires du transformateur

2) Fusion crépitant avec projections

  • Enrobage humide ==> Sécher les électrodes
  • Excès d’intensité ==> Adapter le courant de soudage au diamètre des électrodes et au travail à réaliser.
  • Arc long ==> +/- égal au diamètre de l’électrode.

3) Laitier gênant

  • Mauvaise position de l’électrode ==> Le soudeur doit y remédier
  • Arc trop court ==> Le soudeur doit y remédier
  • Intensité trop faible ==> Le soudeur doit y remédier

4) Echauffement excessif

  • Vitesse d’avancement trop faible ==> Cette vitesse doit être fonction du diamètre de l’électrode et du dépôt réalisé
  • Intensité trop élevée ==> Régime soudo-thermique à corriger ( voir caractéristiques de l’enrobage )

5) Fusion en sifflet (Fig 4-50)

  • Arc erratique ==> Voir soufflage magnétique
  • Enrobage ma centré ==> Prévenir le fabricant d’électrodes
  • Manque d’intensité ==> Augmenter l’intensité
  • Arc trop court ==> Longueur égal au diamètre des électrodes
  • Enrobage humide ==> Vérifier le stock des électrodes


Défaut de soudage n°1
Défaut de soudage n°1

6) Soufflage magnétique (Fig 4-51)

– Uniquement en soudage avec CC ==> Peut être réduit soit en isolant la pièce de la terre et en plaçant la masse dans la direction du soufflage ou en divisant la masse en deux points.


Défaut de soudage n°2
Défaut de soudage n°2

7) Collage (Fig 4-52)

– Manque de fusion ( ou de liaison avec le métal fondu ) ==> Nettoyer la pièce avant soudage, vérifier la préparation des bords. Apporter suffisamment de chaleur à l’endroit à souder, soit en augmentant le courant ou le diamètre de l’électrode soit en diminuant la vitesse ou l’avancement.

8) Inclusion (Fig 4-53)

– Particule de laitier se présentant à la surface ou dans le cordon

  • Tenir l’électrode de façon à rassembler le laitier sur le métal déjà fondu. Eliminer parfaitement le laitier entre les différentes passes successives. Augmenter l’intensité du courant ou incliner plus fortement l’électrode si le laitier a tendance à passer devant celle-ci.

9) Manque de pénétration (Fig 4-54)

– Absence de fusion dans le fond de l’angle ou du chanfrein

  • Utiliser un diamètre d’électrode 3,2 ou 4 mm) qui permettra d’atteindre le fond de l’angle.
  • Augmenter l’intensité de courant ou diminuer la vitesse d’avancement.
  • Eventuellement, après gougeage faire une reprise au dos de la soudure.

N.B. En soudure d’angle vertical, utiliser en première passe la soudure verticale montante.

10) Morsure (Fig 4-55)

– Entaille provoquée par l’arc sur les bords du joint soudé

  • Diminuer l’intensité du courant de soudage
  • Tenir l’électrode suivant l’inclinaison prévue. Dans les cordons larges, l’oscillation doit être lente avec insistance sur les côtés de ceux-ci.

11) Fissures (Fig 4-56)

– Criques se présentant dans le métal déposé

  • Eliminer les points rigides lors de la conception de l’ouvrage.
  • Utiliser une électrode convenant pour l’acier employé.
  • Faire choix d’acier soudable.
  • Préchauffer éventuellement le joint s’il s’agit d’acier demi-dur.
  • Exécuter les différentes passes de soudure suivant le plan établi, afin de diminuer le retrait.
  • Déposer un premier cordon de section assez importante et au moyen d’une électrode à enrobage basique.


Défaut de soudage n°4
Défaut de soudage n°4

12) Aspect irrégulier du cordon ( Fig 4-57 )

– Soudure dont la surface a vilaine apparence

  • Choisir un courant de soudage en rapport avec la masse des pièces à assembler.
  • Maintenir très régulièrement l’inclinaison, le balancement et la vitesse d’avancement de l’électrode.
  • Dégager le laitier d’une manière constante.


Défaut de soudage n°5
Défaut de soudage n°5

13) Porosités ( Fig 4-58 )


– Petites cavités habituellement rondes

  • Eviter la formation de gaz, en donnant plus de chaleur au bain de fusion par un brassage plus efficace.
  • Enlever la rouille de la pièce.
  • Sécher l’électrode
  • Augmenter le courant
  • Avancer plus lentement
  • Pour les électrodes Basiques, les séchers.

14) Aspect de cordons:


Aspect des cordons
Aspect des cordons

a) Courant de soudage trop bas d) Vitesse de soudage trop rapide
b) Courant de soudage trop haut e) Vitesse de soudage trop lente
c) Arc trop long (tension trop haute) f) Bonne tension et vitesses de soudage

Vous pouvez aussi consulter le cours précédent qui traite des séquences de soudage , le suivant sur le calcul des prix en soudage ou le sommaire .

  •  
  •