Différents types de cisailles industrielles

Voici les différentes cisailles utilisées dans les ateliers de chaudronnerie, de tôlerie. Cisaille guillotine, à lames courtes, à levier et à lames circulaires seront décrites.

Cette leçon sera un complément au cours sur cisaillage

Vous pouvez aussi consulter:
Une vidéo montrant le principe du cisaillage
Une vidéo d’une machine à commande numérique (CN) qui combine cisaillage et poinconnage
Une vidéo montrant une séquence de découpe

Les cisailles sont souvent les premières machines utilisées dans les entreprises de tôlerie. Elles servent au débit.
Sommaire de cette page concernant les cisailles:

  • 1) Cisaille guillotine ou à lames longues
  • 2) Cisaille à lames courtes
  • 3) Cisaille à levier
  • 4) Cisaille à lames circulaires

1) Cisaille guillotine ou à lames longues:
Probablement la plus utilisée dans les entreprises de tôlerie ou de chaudronnerie. La cisaille guillotine comporte des lames dont la longueur peut atteindre jusqu’à 6 m.

La lame supérieure, mobile, est commandée par vilebrequins ou par vérins. La lame inférieure est soutenue par le bâti de la machine.
L’opérateur peut régler mécaniquement ou par commande numérique:
– le jeu et l’angle de coupe, en fonction de l’épaisseur et de la matière.

Cette machine de débit permet des coupes rectilignes, avec le minimum de déformations, dans des épaisseurs pouvant atteindre 30 mm. La cadence varie de 25 à 120 coups/min.


Cisaille guillotine
Cisaille guillotine


2) Cisaille à lames courtes:
Ces cisailles sont caractérisées par les dimensions réduites de leurs lames, et par un mouvement alternatif rapide, et d’une faible amplitude. A chaque course, la tôle est coupée sur une petite longueur, ce qui permet d’utiliser un moteur peu puissant.
Les bâtis sont à col de cygne d’une profondeur de 1 m à 1.50 m, et les machines portatives ont des bâtis dégagés pour le passage en pleine tôle.

Cisaille à lames courtes
Cisaille à lames courtes

Les lames de ce type de cisailles sont généralement des barreaux d’acier de 15 à 25 mm de côté et ont des formes diverses.
Non seulement les lames ne se croisent pas, mais il reste entre elles un jeu b à fond de course.
Les jeux a et b, sont fonction de l’épaisseur à cisailler. Par le changement rapide des porte-outils, ou par leur rotation, l’opérateur peut inverser la position des lames, afin de reporter la déformation, sur l’un ou l’autre des bords


Jeu des Lames de cisailles
Jeu des Lames de cisailles

La cadence de 400 à 4000 coups à la minute et la course de 2 à 10 mm varie avec l’épaisseur à cisailler.
Un dispositif de relevage de l’outil permet le défonçage en pleine tôle pour les coupes fermées. Il est possible de cisailler au tracé mais également avec des guides, des gabarits, et des montages.

3) Cisaille à levier, guillotine mécanique:
Les lames qui peuvent atteindre 1 m de longueur sont situées entre l’articulation et le levier. Ce type de cisaille est déja plus artisanal
La lame inférieure montée sur le bâti est droite et fixe pendant le travail.
C’est la lame supérieure qui se déplace. Articulé autour de l’axe et équilibré par un contrepoids, le balancier porte la lame supérieure qui est cintrée pour que l’angle formé par les deux lames soit constant dans toutes les positions du balancier.


Cisaille à levier
Cisaille à levier


4) Cisaille à lames circulaires:
Sur cette machine les lames sont rotatives et motrices. Pour un diamètre convenable de lames et bien réglé, le métal à cisailler est entraîné.
Les axes des lames peuvent être parallèles ou inclinées par rapport au plan de coupe.


Cisaille à lame circulaire
Cisaille à lame circulaire

Vous pouvez aussi consulter:
Une vidéo montrant le principe du cisaillage
Une vidéo d »une machine à commande numérique (CN) qui combine cisaillage et poinconnage
Une vidéo montrant une séquence de découpe