Le rechargement (suite…)

La suite du cours de Jean MATON sur le rechargement par soudage . Le sommaire complet est à voir ici

Avec dans ce petit sommaire, seulement deux paragraphes:

  • La protection des surfaces à recharger
  • Le rechargement des surfaces importantes

8.4 PROTECTION DES SURFACES A RECHARGER


 Types de rechargements de soudage
Différents types de rechargement

  • 1. Lorsque la surface à recharger est soumise à l’action des fines poussières abrasives animées d’une grande vitesse, on peut adapter la disposition de la Fig 8-4 avec un pas bien adapté pour que le flux de poussières passe d’une crête à l’autre sans toucher le métal de base.
  • 2. Les matières à granulométrie variable vont laisser des éléments colmater les intervalles en protégeant le métal de base Fig 8-4b.
  • 3. Si le flux comporte des morceaux de grandes dimensions seront moins en contact avec le métal de base (Fig 8-4c).
  • 4. Il faut souligner que rechargements en damier sont très efficaces pour les raisons évoquées ci-avant ( Fig 8-4d ). Les « chenilles » vont remplir les conditions requises, mais il faut que le tracé soit déterminé par des essais pratiques.

Le pas = distance entre axes des cordons.
α = angle d’inclinaison des chenilles.

8-5 RECHARGEMENT DES SURFACES IMPORTANTES

Selon l’importance de la recharge, il y aura déformation. L’opérateur devra donc en tenir compte afin de prévoir et déterminer la contre-flèche ( Fig 8-6a ), de telle façon à ce que lors de la compensation le dépôt dur soit comprimé plutôt que tendu ( Fig 8-6b ). Dans le cas du rechargement des concasseurs, broyeurs, etc …. , il y a lieu de se souvenir des caractéristiques mécaniques du dépôt et de solliciter le rechargement à compression.

Dans le cas du rechargement des lames de bulldozer ou autres, le principe du rechargement en damier est à privilégier pour la surface d’attaque.


 Déformations et prédéformations
Déformations et pré-déformations

Les arêtes d’attaque seront rechargées afin d’exposer un métal très dur à l’usure ( Fig 8-7 ). Les Fig 8-8a,b,c montrent les étapes du rechargement d’une roue dentée par soudo-brasage. Dans ca cas, la dent a été reconstituée au moyen d’un chalumeau et d’une baguette et ensuite usinée pour pouvoir être remise en service.


 Rechargement d’une roue dentée
Rechargement engrenage


 Rechargement d’une pièce usée
Recharger une pièce usée

Pour un rattrapage d’épaisseur sur des arbres, des aiguillages de voies ferrées etc, … La couche d’usure peut être réalisée au moyen de cordons déposés larges ou étroit, chaque
cordon est placé à côté du précédent (Fig 8-9), qu’il doit chevaucher pour éviter que le laitier reste emprisonné entre les cordons.

Lorsque l’on désire augmenter l’épaisseur de rechargement, on peut déposer plusieurs couches de métal d’apport (Fig 8-9). Dans ca cas, la deuxième couche sera appliquée perpendiculairement à la première, la troisième perpendiculaire à la deuxième et ainsi de suite, jusqu’à obtenir l’épaisseur souhaitée.

Pour remplir les cratères en fin de cordon, il suffit d’exécuter un cordon perpendiculaires aux cordons exécutés.

Sommaire des cours de JEAN MATON et le début des cours sur le rechargement . La suite sur les procédés de rechargement courants