Les défauts du soudage TIG

Voici la suite qui présente textuellement pour l’instant, les défauts en soudage TIG.

Vous pouvez aussi voir le cours précédent qui explique comment régler son poste à souder TIG ou le sommaire de l’ouvrage sur le soudage

5.1.8 Défauts courants en soudage TIG

  • Cordon grisâtre : Métal d’apport non décapé; protection d’argon insuffisante; composante continue mal compensée.
  • Ondes en forme de V : Courant trop intense, vitesse trop grande
  • Cordons creux : Diamètre du métal d’apport trop faible
  • Caniveaux : Diamètre métal d’apport trop faible, chanfrein fermé en verticale montante, excès de courant.
  • Manque totale de pénétration : Courant trop faible, vitesse de soudage trop élevée, bain de fusion insuffisant au départ.
  • Pénétration irrégulière : Vitesse de soudage irrégulière, mauvaise position de la torche, mauvaise préparation ( méplat irrégulier ).
  • Manques de pénétration localisées : Point d’accostage mal fondus, bain de fusion insuffisant au départ.
  • Manques de liaison à l’envers malgré des bourrelets importants : carres non abattues, mauvais décapage à l’envers, mauvais accostage des tôles, dénivellation des bords.
  • Inclusions de tungstène : Mauvaise qualité d’électrode, excès d’intensité pour le diamètre d’électrode, électrode en contact avec le bain de fusion.
  • Fissures longitudinales au milieu du cordon : Métal d’apport non adéquat, manque de métal, bridage excessif et refroidissement trop rapide dû aux supports.
  • Fissures longitudinales sur les bords du cordon : Métal d’apport non adéquat, trop grand apport de chaleur, bridage excessif sans préchauffage.
  • Fissures au début du cordon : Pratique du talon négligée, appendices? Reprendre 15 mm en arrière du cratère.
  • Fissures isolées en étoile : Rupture d’arc trop rapide, manque de métal en fin de dépôt.
  • Porosités ( surtout avec l’argon ) pouvant être débouchantes ou internes
  • Porosités non alignées : Tôles mal décapées, circuit de refroidissement non étanche, entrée d’air dans la canalisation d’argon.
  • Porosités alignées : Pénétration incomplète, refroidissement trop rapide provoqué par les slips, récupérateurs de température.
  • Arc incorrect : Matériau à souder sale ou gras, joint trop étroit, électrode contaminée, arc trop long ( diminuer la distance Lt ).
  • Grande consommation d’électrodes : Débit insuffisant de gaz de protection, électrode positive ou contaminée ou encore oxydée lors du refroidissement, diamètre électrode non approprié au courant de soudage, échauffement excessif dans la torche, le gaz de protection contient de l’O2 ou du CO2.
  • Rochage : Surtout rencontré lors du soudage des aciers inox sous atmosphère inerte lorsque la protection gazeuse n’est pas correctement assurée à l’envers du joint, il s’agit d’une oxydation du bain de fusion ( oxydation du chrome ).

Défauts divers en soudage TIG


Défauts  en soudage TIG
Défauts en soudage TIG

  • 1) Epaisseur trop importante pour la soudure
  • 2) Chevauchement soudure, faible pénétration
  • 3) Bords froids
  • 4) Bords découpés et affaiblis
  • 5) Soudure affaissée
  • 6) Soudure très irrégulière, sombre, faible pénétration
  • 7) Métal de soudage mal protégé pour le gaz
  • 8) Soudure trop étroite, forme irrégulière
  • 9) Faible pénétration
  • 10) Soudure trop large, beaucoup trop de métal de soudage
  • 11) Pénétration trop forte.

Pour avoir plus d’images : Les défauts des soudures
Vous pouvez aussi voir le cours précédent qui explique comment régler son poste à souder TIG , le suivant traite de la sécurité pour les soudeurs TIG ou aller au Sommaire de l’ouvrage sur le soudage