Diagramme Fer-Carbone, l’acier et l’inox

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Si vous êtes sur cette page, c’est que vous avez probablement suivi mes révisions sur les transformations allotropiques et le polymorphisme
Pour suivre, il vous faudra prendre connaissance de cet articles précédent.

🙂

1) Abaisser le taux de Carbone et laminage à chaud

Dans le documentaire qui suit, on explique comment faire baisser le taux de carbone mais aussi le laminage à chaud 🙂

2) Vidéo sur la fabrication de l’acier

Une autre vidéo sur la fabrication de l’acier 🙂

3) Vidéo sur l’inox

Encore une sur l’inox cette fois ci, elle n’explique pas comment est fait celui-ci mais certains principes comme l’auto passivation 🙂

Voilà la vidéo sur l’inox et sa fabrication :

4) Vidéo sur le Fer:

***Supprimée**

5) Les diagrammes:

Le mien:


Diagramme Fer Carbone par Michel IWS
Diagramme Fer Carbone par Michel IWS

Celui de Rocdacier:


Diagramme Fer Carbone par Rocdacier
Diagramme Fer Carbone par Rocdacier

A1 : température de transformation des alliages fer carbone répondant aux critères suivants:
  • c’est la température à partir de laquelle l’austénite commence à apparaître au cours d’un échauffement très lent.
  • c’est la température à partir de laquelle l’austénite disparaît totalement au cours d’un refroidissement très lent.
A3 : température de transformation des alliages fer-carbone (jusqu’à 0,77% C) répondant aux critères suivants:
  • c’est la température à partir de laquelle la structure est totalement austénitique au cours d’un au cours d’un échauffement très lent.
  • c’est la température à partir de laquelle l’austénite commence à se transformer en ferrite au cours d’un refroidissement très lent.

ACM : Température matérialisant la solubilité maximale du carbone dans l’austénite des alliages fer-carbone.
ACM existe uniquement pour les alliages hypereutectoïdes ( entre 0,77% et 2% C ) et répond aux critères suivants :
c’est la température à partir de laquelle la structure est totalement austénitique au cours d’un échauffement très lent; c’est la température à partir de laquelle il apparaît de la cémentite dans l’austénite au cours d’un refroidissement très lent.

Qu’est ce que l’austénite ?

C’est une solution solide d’un ou plusieurs éléments (carbone, manganèse, nickel…) dans le fer gamma de structure cubique à face centrée.

Là encore je vais y rajouter la définition wikipédia 🙂 (non j’vous jure je suis pas flemmard bien au contraire faut juste s’amuser à chercher ^^)

L’austénite est une solution solide de carbone dans l’allotrope γ (GAMMA) du fer, qui est stable entre 911°C et 1 392°C. Cet allotrope a une structure cristallographique cubique à faces centrées, notation Strukturbericht A1, qui permet une grande solubilité du carbone (jusque 2,1 % massique à 1 147°C). Le fer γ est paramagnétique (on entend par là qu’elle quitte le domaine de ferromagnétisme du fer à basse température – T

  • ferritique : X2 Cr17
  • semi ferritique : X20 Cr Ti 17
  • AF Austéno-Ferritique : X2 Cr Ni 24 4
  • Austénitique : X2 Cr Ni Mo 19 12 2 (c’est le 316L)
  • Martinsitique : X100 Cr 17
  • Réfractaires: ?
  • Si vous souhaitez voir la suite de mes révisions, allez donc voir ce qu’est le diagramme TRC ou temps de refroidissement continu

    •  
    •  
    •  
    •  
    •