Exercice cisaillement - Calcul des clavettes longitudinales

rocdacier

Admin
Admin
Membre échange
Weld Club
CRCI Creusot


5.6.6 Calcul des clavettes longitudinales

1599

Les clavettes longitudinales se calculent :
a) Au cisaillement
b) Au matage ( pression spécifique )

Elles sont normalisées ( Fig. 5-25 ) en fonction du diamètre de l’arbre.

a) Contrainte au cisaillement
Le couple moteur ( C ) est transmis à l’arbre, par un effort ( T )action du moyeu d’une poulie ou d’un engrenage par exemple sur une clavette ( Fig. 5-23 ). C = F . R = mdaN

F = effort tangentiel ( daN )
R = rayon primitif ( m )
Effort sollicitant la clavette :
1598
( r = rayon de l’arbre )

Contrainte de cisaillement :
1600
et l = longueur de la clavette ( mm )
c = largeur de la clavette ( mm )

En pratique on peut adopter pour le fer forgé : Rgadm = 5 daN/mm²

Et pour l’acier doux : Rgadm
1601
6 daN/mm². Pour d’autres qualités d’acier, si on connaît leurs limites d’élasticité Re ou Rge, utiliser les relations vues au § 5.5.3 en adoptant une sécurité sg = 2.

b) Contrainte au matage
1602
1603


La condition de non matage est prépondérante pour le calcul des clavettes.

La pression ( padm ) au matage entre surfaces en contact est supposée uniforme et provoquée par l’effort T.
La pression au matage ( pmax ) est déterminée par les relations suivantes :
1604


Les valeurs de a et b sont déduites du tableau Fig. 5-25 et la pression admissible du tableau Fig. 5-26

1605

1606



1607


1608

 

Fichiers joints

Dernière édition:

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.

Derniers cours

  • A voir

    Haut